Comment financer l’achat d’une maison ou d’un appartement en Espagne ?

Avant de commencer à rechercher le bien immobilier de vos rêves en Espagne, il est important de comprendre comment vous pourrez financer ce bien. Trois solutions principales s’offrent à vous : financer l’achat via une banque belge, via une banque espagnole ou par vos propres moyens.

1. Le financement via une banque belge

maison sevilleIl est important de savoir qu’une banque belge ne pourra pas prendre de garantie sur votre bien en Espagne. Pour souscrire un crédit hypothécaire avec une banque belge, il sera donc indispensable de détenir un bien en Belgique sur lequel la banque pourra prendra sa garantie.

Les banques belges sont généralement assez frileuses à l’idée de financer les achats immobiliers à l’étranger mais cela reste une possibilité à ne pas négliger.

2. Le financement via une banque espagnole

Financer l’achat de son bien immobilier en Espagne en passant par une banque espagnole est tout à fait envisageable. A savoir tout de même : le fait qu’un non-résident pourra obtenir en moyenne 60 à 70% du financement de son acquisition et devra donc prévoir un apport de 44% (les 30% restants ainsi que les frais qui s’élèvent à 14%).

Autre détail utile : Les profils de crédit ne sont pas les mêmes en Belgique et en Espagne. Alors que le taux fixe est plutôt la norme en Belgique, c’est le taux variable qui s’impose généralement en Espagne. Au 3e trimestre 2015, 92,25% des crédits hypothécaires étaient à taux variables en Espagne (source: Estadística Registral Inmobiliaria).

Enfin, pour obtenir un crédit en Espagne, il vous faudra présenter différents documents tels que :

  • La copie de la carte d’identité,
  • Le numéro d’identification fiscale pour étrangers,
  • Une copie des dernières fiches de salaire,
  • Une copie des extraits de comptes principaux pour les six derniers mois,
  • Une copie du rapport annuel de l’entreprise (s’il s’agit d’un indépendant ou d’un entrepreneur),
  • Une copie de l’extrait de rôle,
  • Une copie du contrat de travail,
  • Une copie de l’acte de propriété du bien immobilier,
  • Une copie du contrat de l’achat du bien,
  • Une copie du dernier paiement de l’impôt sur les biens immobiliers,
  • Un extrait du fichier de la Centrale des crédits aux particuliers de la BNB,
  • Une lettre de recommandation de votre banque locale,
  • Une copie des paiements de la communauté de propriétaires.

Evidemment, si vous choisissez de souscrire un crédit via une banque espagnole, nous vous guiderons et nous répondrons à toutes vos questions pour que tout se déroule dans les meilleures conditions.

3. Le financement par vos propres moyens

Il est important de noter qu’une grande part des acquisitions réalisées en Espagne par des non-résidents est aujourd’hui financée sans crédit hypothécaire. Les non-résidents qui décident d’investir en Espagne ont effectivement un pouvoir d’acquisition bien plus élevé que celui d’un acquéreur national et les prix de l’immobilier restent encore très attractifs (même dans les grandes villes comme Madrid lorsqu’on les compare avec Paris par exemple).

N’hésitez pas à découvrir la liste des biens immobiliers espagnols que nous proposons à la vente en cliquant ici !  

  • Créé le .
  • Vues: 13949

Zapinvest © 2020 | Mont Saint-Martin, 92 - 4000 Liège | IPI n° 508 272 | Mentions légales | Charte de vie privée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.