Une seconde résidence en Espagne : le moment est plus que propice !

Suite à la crise de l’immobilier espagnol en 2008, nombreux sont les étrangers qui ont marqué leur intérêt quant à y posséder un second pied à terre. Nous vous en parlions précédemment, malgré un récent soubresaut, les prix y restent très attractifs. Le Crédit Foncier a publié il y a peu son analyse du marché espagnol. Détaillons…

costa blanca

Nous vous en avons déjà parlé à quelques reprises par le biais de nos actualités : après six années douloureuses pour l’immobilier espagnol, il semblerait que ce dernier reprenne doucement du poil de la bête. Le Crédit Foncier, une société spécialisée dans les financements et services immobiliers en France, a publié une analyse très complète de la situation espagnole. Analysons dans le détail ces chiffres et informations.

La relance du marché espagnol

Si la vente de logements espagnols était quasiment au point mort entre 2008 et 2013, elle a suivi une nette progression de 33% entre 2014 à 2015 ! Une preuve évidente et encourageante de la relance du marché.

En ce qui concerne le stock de logements neufs : en 2009, l’Espagne totalisait 650.000 logements à vendre. En 2014, seuls 536.000 biens restaient à acquérir. Si le chiffre paraît toujours conséquent, il a toutefois baissé de -18% en l’espace de cinq ans. Les chiffres devraient continuer dans ce sens dans les mois et années à venir.

Durant la crise, les prix de l’immobilier espagnol s’étaient effondrés de pas moins de 30%. S’ils sont quelque peu en hausse en ce moment, ils restent néanmoins très attractifs : 23% moins cher qu’avant la chute.

Ces prix avantageux ont évidemment eu un impact sur le nombre de transactions réalisées. Entre 2009 et 2015, elles ont été multipliées par 2,5 !

Malgré les difficultés, les Espagnols sont restés très attachés à leurs habitations. Là-bas plus qu’ailleurs, être propriétaire va de pair avec la réussite sociale. Ainsi, si en Europe 70% de la population est propriétaire, en Espagne le chiffre monte à 79%. A titre d’information et toujours en comparaison avec l’Europe, on constate que l’Espagne vit davantage en appartement (67% contre 40%).

De grandes disparités entre les régions

En Espagne, on note une nette différence des prix au mètre carré selon les régions. Ainsi, Barcelone se révèle être la ville la plus chère du pays. A l’heure actuelle, il faut compter 3.392€ par m², 2820€ le m² à Madrid, 2759€ à Bilbao. A ce niveau, la Costa Blanca se révèle être nettement plus intéressante : les logements s’y vendent à hauteur de 1.205€ le m².

Plus intéressant que la France

En comparaison avec la France, l'immobilier espagnol semble donc bien plus accessible. Un récent reportage de France 2 montrait l'exemple d'un retraité français qui a investi dans un appartement à la Costa Brava. D'une superficie de 150m² et composé de 2 chambres ayant chacune leur salle de bain et d'une piscine privée, cet appartement avec vue sur mer a été acheté 410.000 euros, soit l'équivalent d'un 3 pièces à Nice.

infographie comparaison immobilier espagne france

En résumé, si le marché immobilier espagnol tend petit à petit à se relever, il reste encore et toujours très attractif. C’est peut-être le moment ou jamais d’y songer… Intéressé ? Nous vous invitons à parcourir la liste des biens que nous proposons à la vente ici.

Si vous désirez en savoir plus sur cette étude et par la même occasion découvrir toutes les infographies comparatives, c’est ici.  

Le reportage de France 2 en vidéo : 


Espagne : le marché de l'immobilier en grande forme
  • Créé le .
  • Vues: 4912

Zapinvest © 2020 | Mont Saint-Martin, 92 - 4000 Liège | IPI n° 508 272 | Mentions légales | Charte de vie privée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.